Destination carte postale par excellence, idéale pour les voyages de noces et des vacances de rêve, les Seychelles n'ont en rien usurpé leur renommée. De par leur isolement, ses 115 îles ont toutefois su rester sauvages et authentiques, loin du tourisme de masse et des grands complexes hôteliers pour se loger. Longue de 27 km, l'ile principale Mahé et sa capitale Victoria, se visitent facilement à pied ou à vélo en suivant le rythme du soleil. Les sourires y sont faciles et on défend fièrement la " kilkir kreol " : ses chants, ses danses, sa cuisine et son langage. Ici on profite de chaque coucher de soleil depuis les plus belles plages du monde, un cocktail ou une bouteille de SeyBrew à la main, la bière nationale. Il serait toutefois dommage de ne pas profiter du voyage pour visiter plusieurs îles ou de ne pas s'essayer à la plongée sous-marine pour admirer les fonds marins dans ces eaux turquoise. A bord d'un ferry ou en optant pour un vol intérieur, on rejoindra Praslin et son fameux cocotier de mer au fruit que l'on appelle ici " cocofesse ", vous comprendrez pourquoi. On le trouvera dans la luxuriante et tropicale Vallée de Mai, classée au Patrimoine mondial de l'Unesco. Troisième île la plus visitée, La digue, abrite la fameuse plage paradisiaque d'Anse Source d'Argent aux formations rocheuses extraordinaires que l'on retrouve sur toutes les photos. Des tortues géantes viennent également s'y prélasser au soleil tout au long de l'année, qu'on les envie ! Les îlots tels Anse Lazio et Côte d'Or offriront quant à eux des plages de sable blanc immaculé d'où chausser ses palmes et son tuba pour apercevoir des raies et le récif. Ce guide touristique tentera de vous aider à faire le choix cornélien entre les plages idylliques à privilégier : Beau Vallon ou Anse Royale sur Mahé ? Côte d'Or ou d'Anse Lazio sur Praslin ? Grand Anse ou Anse Patates sur La Digue ?

Les lieux incontournables des Seychelles

Quand partir aux Seychelles ?

Les Seychelles se visitent toute l'année, et pour cause le climat y est invariablement doux.

La haute saison touristique correspond généralement aux périodes de vacances pour les Européens, c'est-à-dire juillet-août, puis Noël, février et Pâques. Les prix peuvent alors augmenter mais on ne sera que rarement trop nombreux au même endroit aux Seychelles.

De novembre à avril, la mer est idéale pour la plongée et la navigation. Le climat est chaud et humide, le vent faible et la mer calme.

A noter que de grands événements rythment le calendrier seychellois : le Carnaval International de Victoria fin avril, le Festival Kreol fin octobre et le Seychelles Ocean Festival en novembre ou en décembre.

Organiser son voyage aux Seychelles

Les circuits touristiques aux Seychelles

Les Seychelles pour la première fois

Depuis le hublot de l'avion, le spectacle est extraordinaire. Une végétation luxuriante d'un vert impénétrable, du sable d'un blanc immaculé, une eau turquoise bordée par des palmiers géants et des am...

Les plages paradisiaques des Seychelles

Existe-t-il lieu plus paradisiaque que les Seychelles pour un séjour consacré au farniente sur des plages idylliques ? Préparer tongs, serviettes et crème solaire et embarquez pour un voyage sur ces p...

Photos des Seychelles

Découvrir les Seychelles

Les plus des Seychelles

La beauté

D'un seul coup d'ailes, le temps d'une nuit, une beauté inaltérée ! Sur fond de rochers hollywoodiens, des plages paradisiaques, qui semblent n'avoir jamais connu l'empreinte de l'homme, aussi innocentes que désertes. Et une mer-aquarium à portée de tuba, où poissons-demoiselles, poissons-papillons et autres poissons-picasso reçoivent sans rendez-vous. De veuve noire en tourterelle coco et de frégate en paille-en-queue, d'innombrables oiseaux ajoutent au charme des balades sur des chemins parfumés et fleuris. Et dans la mythique Vallée de Mai, où le général-poète Gordon situa " le paradis terrestre... d'avant la faute ", trône le roi des palmiers, Sa Majesté le coco de mer, dont la fabuleuse noix callipyge valut longtemps plus que son pesant d'or : sacré coco que ce cocofesse ! C'est aux Seychelles et nulle part ailleurs...

La variété

Les Seychelles : un pluriel justifié, tant ces îles sont différentes par leur forme, leur superficie, leur relief et même leur origine. 42 granitiques (s'élevant jusqu'à près de 1 000 m) et 74 coralliennes (s'élevant de 6 m à 13 m) : au total 116 îles et îlots disséminés sur un territoire de 1 300 000 km2, qui se compose de 99,997 % d'eau et de 0,003 % de terres émergées (soit Paris intra-muros). Adeptes de randonnées corsées et fervents de " laisser-hâler " sous les cocotiers ont de quoi être ravis... sur la même île ! Mordus du hameçon et passionnés de plongée sont aussi conviés à jouir de cet archipel d'une captivante richesse.

La sécurité

Pas la moindre bébête mal intentionnée (sauf peut-être quelques moustiques et puces des sables)... et aucune agressivité dans l'air, même après l'abus de calou ! Les Seychelles sont l'un des pays les plus sûrs du monde, bien que la petite délinquance s'y développe depuis quelques années, les coffres s'étant ainsi multipliés dans les hôtels. Une police touristique a d'ailleurs été créée afin de surveiller une trentaine de sites relativement sensibles quant aux vols. Globalement, il s'agit de respecter les précautions d'usage habituelles et de ne pas laisser ses affaires sans surveillance.

L’hospitalité

Un peuple hospitalier et bon enfant. D'un naturel discret, le Seychellois se lie facilement, dès lors qu'on le considère en égal. Fier, calme et gentil, il est aussi désintéressé avec le touriste, ne cherchant à gagner que son amitié. Mais attention ! La nonchalance a son corollaire : ici rien ne presse et l'on oublie vite. Et côté photo, " napa problem " : le paradis du chasseur d'images !

La créolité

Premier pays, après Haïti, à avoir fait de " lalang kreol " leur langue officielle, les Seychelles assument fièrement leur identité créole. On s'en rend compte notamment lors du Festival Kreol (32e édition du 25 au 31 octobre 2018). Ce festival met à l'honneur toutes les composantes de la " kiltir (culture) kreol " : théâtre, chanson, cuisine et bien sûr " langaz ". Une langue imagée, souvent facile à décrypter quand on est français : ainsi dit-on " fer kouyon " pour faire l'imbécile, " fer zig zig " pour faire l'amour, " kourpa " (court pas) pour escargot ou " pti parol dymiel " (petite parole de miel) pour parole douce. Une langue d'atmosphère pour une architecture de caractère : superbe patrimoine que celui des demeures créoles.

La francophonie

Le français reste présent dans ces " zoli zil " dont l'ex-président et père des Seychelles modernes, France-Albert René, se révèle très francophile. Le français est la troisième langue officielle de l'archipel. Toutefois, une partie seulement de la population seychelloise maîtrise la langue des premiers colons. De la Roche Gratte-Fesse au Chemin Mon Plaisir et du Mont Crève-Coeur à la Baie aux Chagrins, on se régale en détaillant les cartes ! Et en découvrant le nom des îles qui peuplent l'archipel : Longue, Ronde, Moyenne, Cousin, Cousine, Grande Soeur, Petite Soeur... Du plus petit îlot à l'île-capitale, toutes ont un nom français, y compris l'île... Anonyme ! Imagés aussi, les patronymes seychellois sont essentiellement d'origine française. Il suffit de feuilleter l'annuaire pour s'en délecter : de Florence Dodo à Rosina Bibi et d'Augustin Banane à Ange Valentin, en passant par Mariette Ladouce, Janet Vénus, Claudianne Cupidon, Sheila Finesse et Jessie Capricieuse, quel bouquet de noms délicieux ! Un festival de la francophonie a lieu à la fin mars, avec le concours de la vivante antenne de l'Alliance française. En outre, même les Seychellois qui ne parlent pas français font des efforts pour parler la langue avec les francophones qui ne sauraient s'exprimer dans une autre langue.

Reportages & actualités des Seychelles

Avis