Si elle n'est indépendante que depuis 1991, la Croatie, jeune nation, est un pays à l'histoire ancienne et agitée. Née de l'éclatement de l'ex-Yougoslavie, les vestiges de ce conflit sont encore nombreux. Mais il ne faut surtout pas réduire la Croatie à cette guerre. Jeune nation des Balkans, située face à la mer Adriatique, la Croatie devient une destination majeure du tourisme en Europe. Le pays fait tout d'abord rêver grâce à ses nombreuses îles posées sur les eaux bleues de l'Adriatique : île de Krk, île de Rab, Archipel de Cres... Mais elle est aussi le pays d'une nature préservée et protégée (un dixième du territoire !) : montagnes, forêts, cascades, lacs, zones maritimes... le patrimoine naturel croate est exceptionnel et vaudrait un séjour à lui seul. Destination de nature, d'accord. Destination de culture ? Évidemment ! La Croatie regorge de trésors architecturaux, de différentes époques : romaines (amphithéâtre de Pula, palais de Dioclétien à Split), Moyen Âge et Renaissance (monastères et églises en Dalmatie et Istrie notamment), époque ottomane, époque communiste, période moderne... Ces différentes périodes donnent aux villes de Zagreb, Split, Pula, Zadar ou Dubrovnik une architecture étonnante et unique, qui doit absolument se découvrir. Enfin, visiter la Croatie, c'est aussi s'immerger dans une part de l'histoire européenne méconnue, c'est aller à la rencontre d'un peuple aux origines mystérieuses, encore meurtri par son histoire, qui revendique une identité nationale forte mais qui a rejoint l'Union Européenne en 2013. Une destination passionnante !

Les lieux incontournables de Croatie

Quand partir en Croatie ?

Pour visiter la Croatie, la meilleure période se situe de mai à septembre : il s'agit d'une période chaude et ensoleillée.

Cependant, si vous en avez la possibilité, évitez peut-être les mois de juillet et août. Le littoral adriatique connaît un afflux de vacanciers européens qui se mêlent à la population locale. Les plages sont alors bondées, tout comme les sites historiques et parcs nationaux, surtout du 15 juillet au 15 août.

Préférez, pour visiter la Croatie, les mois de mai, juin et septembre. Le gros du tourisme familial n'est pas arrivé ou est déjà reparti, ce qui rend l'atmosphère moins étouffante. Les hôtels et les locations privées, de manière générale, appliquent alors des tarifs " basse saison ".

En avril et octobre, il fait parfois un peu frais pour dormir sous une tente ou se baigner, mais la côte croate continue de bénéficier de journées lumineuses, parfaites pour la randonnée, bien que les pluies sont parfois abondantes.

En Croatie, on peut se baigner de début juin à début octobre (température de l'eau entre 21 et 24 °C).

Depuis quelques années, la saison touristique en Croatie se prolonge jusqu'à la fin de l'année et commence dès le printemps, spécialement dans les villes au riche patrimoine culturel ou gastronomique. Il s'agit surtout d'un tourisme bien-être, patrimoine et art de vivre (découverte de la Croatie, visites, randonnées, pratiques sportives, congrès, croisières, séjours gastronomiques, etc.).

Organiser son voyage en Croatie

Les circuits touristiques en Croatie

Un long week-end à Dubrovnik

Dubrovnik a l'accent slave, mais son visage méditerranéen se découvre par ses paysages. Sa région rime avec plages, de galets ou parfois de sable, soleil et eau cristalline. La cité médiévale est ence...

Dubrovnik en une semaine

Cette idée de séjour propose de découvrir Dubrovnik et sa région en une semaine. Une région qui rime avec plages, de galets ou parfois de sable, soleil et eau cristalline. Quant à la cité médiévale, e...

Photos de Croatie

Découvrir la Croatie

Les plus de la Croatie

Vue sur la ville de Zagreb.
Vue sur la ville de Zagreb.
Une côte adriatique aux mille et une îles

Le pays fait rêver avec ses archipels à quelques encablures de la côte adriatique. Chaque île et îlot possède son caractère et, souvent, cache des baies pour s'abriter, des plages ou des criques isolées. Pour les plaisanciers, la Croatie a fait construire plus d'une quarantaine de marinas, bien équipées, réparties sur tout le littoral. Avec des vents généralement favorables, le cabotage côtier est relativement facile, louer un bateau l'est tout autant ! De nombreuses agences touristiques proposent un vaste choix d'embarcations, toutes tailles et styles, pour toutes les bourses.

Par ailleurs, un réseau actif de transport maritime avec ferries, dont certains embarquent les véhicules, et catamarans collectifs assurent une liaison quotidienne avec de nombreuses îles de la mer Adriatique.

Un environnement naturel préservé

Avec ses 352 zones protégées, soit 9 % de sa surface totale, la Croatie a su mettre en valeur ses ressources naturelles. Les amoureux des grands espaces auront l'embarras du choix ! Organiser un séjour à la montagne pour avoir la chance d'apercevoir un lynx ou un ours (plus rare !), randonner autour de lacs gigantesques, chevaucher sur des hauts plateaux, descendre les rivières en canoë-kayak, se baigner au pied d'impressionnantes cascades, pénétrer au coeur de vastes forêts, suivre des parcours ornithologiques pour guetter le passage des oies sauvages et quantité d'autres espèces, observer les poissons en plongée, croiser des dauphins en mer Adriatique ou encore des vautours fauves près de l'île de Cres... tout cela est possible en Croatie. Problème, ces derniers années, l'afflux touristique est tel, notamment dans les parcs nationaux, en Istrie, sur la côte dalmate, qu'il menace à terme l'équilibre de ce formidable patrimoine naturel.

Un riche patrimoine architectural et artistique

Si l'Antiquité a légué au pays d'imposants monuments, dont certains sont toujours debout (amphithéâtre de Pula, Forum de Zadar, palais de Dioclétien à Split, basilique des Premiers Chrétiens de Poreč, etc.), la Croatie du Moyen Age et de la Renaissance se distingue en Istrie et en Dalmatie par de nombreux monastères et églises. Les palais et résidences d'influence italienne raviront les amoureux du patrimoine.

Dans le nord du pays, le style architectural et décoratif austro-hongrois a durablement inscrit les canons esthétiques du baroque (XVIIe et XVIIIe siècles) dans la culture locale. Au nord-ouest, de nombreux châteaux ou églises y sont élevés alors que l'est du pays, demeuré plus longtemps sous le contrôle ottoman, adopte ce style plus tardivement. Ainsi, entrer dans les cités anciennes (Starigrad), les vieux villages, c'est souvent faire un bond dans l'histoire de l'architecture et des sociétés qui ont vécu à la croisée de multiples influences. Le plus, c'est la mise en valeur de ce riche patrimoine, qui, en général, se visite à pied dans un large secteur sans voitures.

Si l'ère communiste uniformise, dans tout le bloc soviétique, l'emploi du ciment, du béton et des structures métalliques, la période contemporaine voit naître à Zagreb, Pula, Zadar ou Dubrovnik des projets architecturaux et urbains très originaux.

Un climat plaisant toute l'année
<p>La plage de Krk.</p>

La plage de Krk.

Si le nord montagneux et le centre de la Croatie connaissent des hivers froids et rigoureux et des étés chauds et secs, typiques du régime continental, le climat de la côte Adriatique est plus doux. Le sud de la Dalmatie bénéficie même d'un bel ensoleillement toute l'année avec, été comme hiver, des intermittences du vent du nord (bura) qui rafraîchit l'atmosphère et l'eau. De juin à fin octobre, la température de l'eau peut osciller entre 20 et 26°C, avec des débuts et des fins de saison touristique (juin et septembre) particulièrement agréables. Dans tout le pays, en automne et au printemps, les pluies peuvent toutefois surprendre par leur abondance.

Reportages & actualités de Croatie

Avis