La Gironde est le plus vaste département de France. Sa façade atlantique est un immense ruban de sable fin qui se déroule du Cap-Ferret jusqu'au Verdon. Balayée par les vagues de l'Océan, la côte offre aux pros du surf des sensations fortes, notamment à Lacanau Océan. La forêt des Landes, royaume du pin maritime, couvre la moitié ouest du département. Les bords de la Gironde sont le domaine des pêcheurs au carrelet mais aussi de prestigieux châteaux viticoles et de quelques joyaux de l'architecture romane et gothique. Le Bassin d'Arcachon a su conserver intactes ses traditions ostréicoles. Il regorge de paysages sublimes, souvent à couper le souffle comme la célèbre dune du Pilat. A la pointe de Grave se dresse, au milieu de l'Océan, le phare de Cordouan, le plus ancien d'Europe. Au coeur de ce territoire, Bordeaux est classé au Patrimoine mondial par l'Unesco. Premier port du royaume au XVIIIe siècle, la ville a conservé  l'élégance architecturale de cette époque. La Cité du vin est le symbole de ce qui a fait sa richesse pendant des siècles : la vigne et ses grands crus classés. On compte 57 appellations depuis les médocs jusqu'aux saint-émilion en passant par les graves, les sauternes, etc. Les châteaux Yquem, Margaux, Mouton Rotschild, Haut-Brion et d'autres sont renommés dans le monde entier.  Qui dit vin, dit gastronomie, et la Gironde n'est pas en reste avec des produits comme les canelés, le foie gras ou le caviar d'Aquitaine. Elle compte pas moins de 14 chefs étoilés dont Philippe Etchebest, Pierre Gagnaire ou Gordon Ramsay présents dans tous les guides touristiques.

Les lieux incontournables de Gironde

Quand partir en Gironde ?

Quand partir en Gironde ? Si on veut profiter de l'Océan, les mois de juillet et août sont les plus propices pour venir en Gironde. Revers de la médaille, les stations balnéaires, notamment celles du Bassin d'Arcachon, regorgent de monde et les prix flambent dans tous les hébergements. Si l'on souhaite la tranquillité, les mois de mai, juin et septembre bénéficient en principe d'un temps assez clément et tous les établissements, fermés en basse saison, sont ouverts. C'est une période idéale pour visiter tranquillement les sites et profiter de la plage dès les premiers rayons du soleil. De grands événements ponctuent l'agenda des fêtes en Gironde. A Andernos-les Bains la fête de l'huître se déroule deuxième quinzaine de juillet en même temps que le Festival Jazz en liberté.  Fest'arts Libourne s'ouvre début août aux compagnies d'arts de la rue. En alternance, tous les deux ans en juin, Bordeaux fête le fleuve avec des bateaux prestigieux et Bordeaux fête le vin, une manifestation où l'on découvre sur un même site toutes les appellations des vins de Bordeaux. En novembre Bordeaux S.O. Good est un festival d'art de vivre et de gastronomie animé par de nombreux chefs d'exception. Pour ceux qui aiment le sport, le vin et la fête, début septembre, le Marathon du Médoc passe au coeur des illustres vignobles médocains et les plus grands châteaux ouvrent leurs portes pour une collation ou une dégustation. Mi-août, Lacanau accueille Lacanau Pro, une compétition internationale de surf avec les meilleurs surfers du monde. De mi-juillet à fin août, les amoureux du passé se rendront à Castillon-la-Bataille pour assister à un spectacle époustouflant sur la guerre de Cent Ans, relevé de cascades et d'effets pyrotechniques avec la participation plus de 600 bénévoles. La musique classique tient aussi sa place avec, entre autres, en juillet les Estivales de musique en Médoc à Pauillac ou les Variations musicales de Saint-Estèphe en août.

Organiser son voyage en Gironde

Photos de Gironde

Découvrir la Gironde

Les immanquables

La Gironde est un département aux multiples visages, c'est une terre de vignes, de forêts entre mer et estuaire. Vous allez découvrir toutes ses beautés et ses merveilles. La nature descend des plateaux calcaires de Saint-Emilion et s'étire dans la forêt des Landes. L'estuaire de la Gironde sépare les vignobles du Blayais des vignobles du Médoc et de la pointe des Graves. Son littoral atlantique est beau et sauvage, son bassin arcachonnais change de paysage au gré du vent et des marées. Sa célèbre dune du Pilat se franchit à pied pour admirer le spectacle unique qu'offre le banc d'Arguin. L'histoire habite ce territoire de part en part. Les bastides font échos aux batailles territoriales entre anglais et français. Bordeaux est l'interface entre l'arrière-pays et de lointains horizons et Arcachon raconte l'histoire des stations balnéaires centenaires. Voici quelques immanquables que nous avons sélectionnés pour cerner au mieux ce territoire.

Gironde
<p>Bassin d'Arcachon - Ocean.</p>

Bassin d'Arcachon - Ocean.

Le bassin d’Arcachon

Le bassin d'Arcachon est une vaste baie de 174 km², pratiquement fermée par la presqu'île du Cap Ferret. Il s'étend de La Teste-de-Buch, au sud, à Lège-Cap-Ferret, à l'ouest, et le delta de la Leyre, à l'est. La Leyre est le fleuve landais et girondin qui se jette dans son magnifique delta préservé et protégé. Puis de nombreux chenaux drainent le vaste bassin offert au jeu de la marée. L'île aux Oiseaux trône au milieu de ce paysage magique et changeant, où se dressent, magnifiques et authentiques, deux cabanes " tchanquées ", sentinelles symboliques de ce lieu d'exception. La petite mer de Buch, son ancien nom avant la création d'Arcachon il y a 100 ans, s'ouvre ensuite sur l'océan au niveau des redoutées Passes du bassin d'Arcachon. Dangereuses à franchir, elles protègent néanmoins du large deux trésors naturels, le banc d'Arguin, moitié désert et moitié paradis à l'eau turquoise, et la haute dune du Pilat, relief de sable remarquable et exceptionnel de plus de 100 mètres de haut. Le bassin d'Arcachon est un pays à découvrir, il est bien sûr réputé pour l'ostréiculture et la navigation de plaisance. Depuis le 8 juin 2014, il abrite le Parc naturel marin du bassin d'Arcachon. En toute saison, on apprécie sa lumière unique et les couleurs des paysages, à pied au gré des dunes, des forêts et des prés salés, ou en bateau, d'un banc de sable à l'autre, d'une plage à l'autre.

Les maisons d’écrivain
Les sites Vauban
Les phares de légende
Le phare du Cap Ferret

Le phare du Cap Ferret mesure 50 mètres de haut, ce qui vous fait 258 marches à gravir. Mais elles en valent le coup ! C'est en 1835 que sa construction a démarré pour être achevée en 1840. A l'époque, à feu fixe, il faisait partir des 43 phares du Premier ordre de grand atterrissage des côtes françaises. Sa portée pouvait aller jusqu'à 27 milles marins. Détruit en 1944 par les Allemands qui craignaient l'arrivée des alliés, il a été reconstruit cinq ans plus tard. Désormais, toutes les cinq secondes, vous pourrez admirer son éclat rouge. Mais le plus impressionnant reste le panorama qu'il offre depuis la plate-forme avec la vue imprenable sur le bassin, les parcs à huîtres, l'île aux Oiseaux, les passes, la Dune du Pilat et bien sûr l'océan...

Visite : adulte : 6 €, enfant de 4 à 12 ans : 4 €

Informations : www.phareducapferret.com

Accès :

- Juillet/août : ouvert tous les jours de 10h à 19h30

- Avril, mai, juin et septembre : ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30
- Octobre à mars : du mercredi au dimanche de 14h à 17h

Fermeture annuelle : de novembre à décembre

Le Phare de la pointe de Grave

Situé à la pointe de Grave, au Verdon-sur-Mer, ce phare construit en 1859 protège l'entrée de l'estuaire de la Gironde. Il se démarque des autres phares par son architecture originale : une forme carrée dont les coins sont recouverts sur toute la hauteur (un peu plus de 29 m) de pierres apparentes. Le Phare de la pointe de Grave a obtenu le titre de Monument historique en novembre 2009. Au pied du phare, un musée présente des pièces exceptionnelles liées à l'histoire de ce phare ainsi que du Phare de Cordouan, le plus anciens des phares français encore en activité.

Saint-Emilion
<p>Vignoble de Saint-Emilion.</p>

Vignoble de Saint-Emilion.

Cette magnifique cité médiévale fut fondée au VIIIe siècle, par un moine breton  : Emilian. Né dans le Morbihan, ce boulanger fort croyant oeuvrait au service d'un puissant seigneur. Ce dernier lui reprocha un jour de faire des aumônes trop généreuses. Dieu intervint alors pour transformer les pains qu'il cachait sous son manteau en morceaux de bois. Ce miracle le rendit célèbre et Emilian choisit de fuir la notoriété. Il se rendit à Royan où il devint moine bénédictin. Il vint ensuite s'installer sur la route de la Dordogne, dans une grotte où il vécut 17 ans. D'autres hommes se joignirent à lui et fondèrent l'actuelle cité.

Ainsi, au XIIe siècle, les Bénédictins ont entrepris de creuser l'église monolithe, une oeuvre monumentale qui demanda un siècle de travail. Au XIIe siècle, Saint-Emilion est devenue une puissante cité, défendue par 2 kilomètres de remparts, six portes et un donjon-citadelle qui porte toujours le nom de tour du Roy. A cette époque déjà, ses vins connaissaient une grande renommée, notamment auprès de la couronne d'Angleterre. Les guerres franco-anglaises, puis de Religion, n'ont pas épargné les monuments de la ville. La Révolution a marqué la fin de la domination religieuse, très forte à Saint-Emilion. Aujourd'hui, l'architecture de ce bourg fortifié, construit en amphithéâtre dans une combe calcaire, reste tout à fait exceptionnelle. Vous pourrez le constater depuis la terrasse de la tour Saint-Georges qui domine la cité et le vignoble. L'inscription de la juridiction de Saint-Emilion et de ses huit communes au patrimoine mondial de l'Unesco est exceptionnelle. C'est en effet la première fois que cet organisme classe un territoire viticole. Une preuve supplémentaire du remarquable ensemble de paysages viticoles et de monuments historiques du site de Saint-Emilion.

Les édifices religieux remarquables

Reportages & actualités de Gironde

Découvrez les circuits à vélo en Gironde

Avis